Choisir le meilleur étage pour habiter à Montréal
Montréal - Photo de LM Montréal

Choisir le meilleur étage pour habiter à Montréal

Si vous cherchez à louer un appartement, vous vous demandez sûrement quel est le meilleur étage pour habiter à Montréal.

Dans cet article, LM Montréal vous identifie les avantages et les inconvénients relativement au fait d’habiter à chaque étage d’un édifice.

Allez, on commence avec le rez-de-chaussée !

Le rez-de-chaussée

À Montréal, habiter dans un appartement situé au rez-de-chaussée d’un immeuble présente incontestablement plusieurs avantages.

  • Pas d’escalier – vous n’avez pas d’escalier à monter ! Si vous n’êtes pas très sportif, cela peut être un avantage de taille pour vous.
  • Cour arrière – un appartement montréalais au rez-de-chaussée est souvent accompagné d’une cour arrière ou d’un petit jardin. L’utilisation de la cour arrière est en effet généralement attribuée à l’appartement du rez-de-chaussée. Pour cette raison, un rez-de-chaussée est habituellement privilégié pour les personnes ayant des enfants ou des animaux domestiques, tel qu’un chien.
  • Déneigement minimal – en hiver, le déneigement sera minimal puisque vous aurez uniquement à déneiger l’allée vous menant à la rue.

Si habiter au rez-de-chaussée d’un immeuble présente des avantages, cela présente aussi des inconvénients :

  • Luminosité moindre – la luminosité d’un appartement situé au rez-de-chaussée est forcément plus faible que pour les étages supérieurs. À l’exception du centre-ville où les immeubles peuvent avoir plus d’une 10aine d’étages, la plupart des immeubles montréalais ont uniquement deux ou trois étages. Cela tend tout de même à diminuer la luminosité de l’appartement du rez-de-chaussée.
  • Bruit – la plupart des constructions montréalaises (qu’elles soient neuves ou anciennes) sont souvent en bois. En conséquence, vous entendez parfois les voisins de l’appartement situé au-dessus du vôtre marcher ou encore le plancher craquer.
  • Loyer plus élevé – le loyer risque d’être plus élevé qu’un 2ème étage puisque vous avez accès à la cour intérieure. Cela dépend toutefois de l’aménagement et de la superficie de la cour intérieure.

Un appartement au 2ème étage

Au Canada, un 2ème étage correspond à l’étage situé juste au-dessus du rez-de-chaussée. Dans certains pays, on parlerait alors de 1er étage !

Si vous habitez dans un duplex (c’est-à-dire un édifice avec 2 appartements) ce 2e étage sera également le dernier étage.

Si vous habitez dans un triplex (c’est-à-dire un édifice avec 3 appartements), dans ce cas, le 2e étage sera l’appartement situé entre le rez-de-chaussée et le dernier étage.

Les 2 principaux avantages d’un appartement situé au 2ème étage d’un triplex sont les suivants :

  • Meilleure luminosité – un appartement situé au 2ème étage d’un triplex offre généralement plus de luminosité qu’un appartement au rez-de-chaussée, et
  • Loyer moins élevé – son loyer est légèrement moins élevé que le rez-de-chaussée (avec jardin) et le dernier étage.

Vous vous en doutez, habiter au 2ème étage d’un immeuble présente aussi des inconvénients :

  • Absence de cour arrière – il est rare qu’un appartement situé au 2ème étage d’un immeuble ait accès à une cour arrière ou un jardin. Par contre, dans la très grande majorité des cas, un appartement à Montréal a un balcon plus ou moins grand.
  • Escaliers – il faut les monter ou les descendre ! Si vous n’êtes pas très sportifs, cela peut être un irritant pour vous.
  • Escaliers extérieurs – Une des particularités de l’architecture montréalaise est que les escaliers pour monter à l’étage d’un duplex ou d’un triplex sont généralement extérieurs.
    • Quelle est la conséquence ?
    • L’hiver, vous allez devoir déneiger vos escaliers après chaque tempête de neige !
  • Bruit – le dernier inconvénient est de nouveau le bruit.
    • Puisqu’il y a un appartement à l’étage au-dessus du vôtre, vous entendrez probablement les pas de vos voisins sur leur plancher de bois.
    • Par ailleurs, si vous avez de jeunes enfants, il vous faudra aussi faire particulièrement attention à ce qu’ils ne fassent pas trop de bruit non plus pour épargner autant que possible les voisins du rez-de-chaussée. Par exemple, les pas de courses d’enfants peuvent être assez bruyants pour les voisins au-dessous de chez vous.

Le dernier étage

Le dernier étage d’un immeuble est souvent considéré comme le meilleur étage pour habiter à Montréal.

En voici les raisons :

  • Luminosité accrue – la luminosité y est grande puisque généralement les édifices voisins sont approximativement de la même hauteur. La seule exception serait dans le centre-ville où des immeubles sont d’une plus grande hauteur.
  • Absence de bruit – vous bénéficierez de l’absence de bruit puisque vous n’aurez pas de voisin au-dessus de votre tête.

Toutefois, habiter au dernier étage d’un immeuble présente aussi des inconvénients :

  • Absence de cour intérieure – vous vous en doutez, vous n’aurez pas de cours ou de jardin. Par contre, comme pour le 2e étage, vous aurez très probablement un balcon. 
  • Loyer plus élevé – le loyer d’un dernier étage est généralement plus élevé que celui des étages inférieurs.
  • Très chaud en période estivale – l’été, les derniers étages peuvent être chauds, voire même très chauds !! On ne s’imagine pas qu’il puisse faire aussi chaud à Montréal, l’été. Et pourtant, si ! Un air climatisé sera souvent nécessaire.
    • Outre le coût d’achat de l’air climatisé, pensez aussi à l’augmentation de votre facture d’électricité.
    • S’il s’agit d’un air climatisé portatif, pensez également à son entreposage pendant le reste de l’année.
  • Surveillance accrue de vos jeunes enfants – de nouveau, si vous avez de jeunes enfants, il vous faudra aussi faire particulièrement attention à ce qu’ils ne fassent pas trop de bruit pour épargner les voisins habitant au-dessous de votre appartement.
  • Escaliers – comme pour un appartement au 2ème étage, il faut monter et descendre les escaliers ! Cela peut être un irritant pour vous.
  • Escaliers extérieurs ! L’hiver, vous allez devoir déneiger vos escaliers après chaque tempête de neige !

Mais ce n’est pas tout !

À Montréal, il est fréquent aussi de trouver des logements à louer dans des demi sous-sols !

Un demi sous-sol

Les demi sous-sols sont très fréquents à Montréal tout comme dans les grands centres urbains d’Amérique du Nord.

Cela surprend souvent les Européens !

Un demi sous-sol est un logement situé sous le rez-de-chaussée: une partie de son mur est en terre alors que la 2e partie du mur est hors-terre.

Ainsi, un demi sous-sol bénéficie de fenêtres bien qu’elles soient généralement plus petites que dans un appartement du rez-de-chaussée ou d’un autre étage.

Contrairement à la pensée générale, un demi sous-sol pourrait être le meilleur étage pour y habiter selon votre situation familiale.

Voici pourquoi !

Les avantages d’un demi sous-sol sont les suivants :

  • Accès à une cour intérieure – l’accès à un jardin ou une cour y est fort possible (bien que cela ne soit pas nécessairement toujours le cas non plus).
  • Température modérée – l’été, un demi sous-sol est toujours frais, ce qui est très agréable en période de canicule. Vous pourrez dormir sans problème malgré les chaleurs extérieures parfois accablantes.
  • Économie de chauffage – l’hiver, un demi sous-sol est moins onéreux à chauffer s’il est bien isolé. Vous pourriez ainsi faire des économies d’électricité.
  • Pas de surveillance accrue de vos jeunes enfants – si vous avez de jeunes enfants, vous n’aurez pas à vous soucier du bruit qu’ils pourraient occasionner en courant dans le demi sous-sol … puisque vous n’avez pas de voisin au-dessous ! Une belle source de préoccupation en moins !
  • Loyer moins élevé – de façon générale, le loyer d’un demi sous-sol est inférieur au loyer d’un appartement au rez-de-chaussée, d’un 2e étage ou encore d’un dernier étage.

Par contre, des inconvénients existent aussi pour un demi sous-sol :

  • Luminosité plus faible – puisque les fenêtres sont plus petites que dans un appartement classique, la luminosité y est moindre. Certains demi sous-sols réussissent tout de même à avoir une luminosité raisonnable. Par contre, d’autres sont beaucoup plus sombres.
  • Bruit des voisins – comme pour le rez-de-chaussée ou pour un 2e étage dans le cas d’un triplex, le bruit est aussi un inconvénient puisque vous entendez les pas de vos voisins de l’appartement au-dessus du vôtre.
  • Humidité – enfin, un demi sous-sol a tendance à être plus humide qu’un appartement aux étages supérieurs s’il n’est pas bien isolé. Si tel est le cas, un déshumidificateur pourrait être utile.

Pour conclure

Déterminer le meilleur étage pour habiter à Montréal dépend essentiellement de vos besoins.

  • si votre budget est limité, vous aurez tendance à privilégier un demi sous-sol ou à un 2ème étage d’un triplex.
  • si votre budget est plus souple, si vous avez des enfants ou des animaux de compagnie ou encore si vous souhaitez avoir plus d’espace extérieur, votre priorité sera donc vers un rez-de-chaussée.
  • enfin, si votre budget est souple et si vous souhaitez un plus grand calme, dans ce cas, privilégiez un dernier étage. 

Par contre, n’oubliez pas que votre appréciation de votre appartement dépendra toujours de la bonne volonté de l’ensemble de vos voisins !

Si vous venez habiter à Montréal ou si vous avez des questions relativement à votre prochain séjour à Montréal, n’hésitez pas à me contacter.

Pensez aussi à consulter les ressources additionnelles suivantes pour vous aider dans votre prise de décision relative à la location d’un appartement à Montréal :

Et selon vous, quel est le meilleur étage pour habiter à Montréal ?

Laisser un commentaire